Angelo Faticoni

Le bouchon humain

Publié le Mis à jour le

Angelo Faticoni, le « bouchon humain », photographié en train de flotter alors qu’il est attaché à une chaise lestée

Le 13 août 1931, le New York Herald Tribune publia la notice nécrologique d’Angelo Faticoni, qui venait de décéder à Jacksonville, en Floride.

Selon cet article, intitulé « Le bouchon humain est mort avec son secret », Faticoni surnageait dans l’eau d’une façon surnaturelle. Il pouvait flotter par exemple pendant 15 heures avec près de dix kilos de plomb liés aux chevilles: Faticoni pouvait dormir dans l’eau, roulé en boule, se tenir sur le côté et prendre n’importe quelle position demandée.

Un jour, il fut cousu dans un sac et on le jeta dans l’eau, tête la première, avec un boulet de canon de neuf kilos attaché aux jambes. Sa tête réapparut à la surface aussitôt après et il resta immobile dans cette position pendant huit heures. Une autre fois, il traversa l’Hudson à la nage, lié à une chaise lestée de plomb.

Il y a quelques années, il se rendit à Harvard pour s’exhiber devant les étudiants de la faculté. Les autorités médicales l’examinèrent, mais ne réussirent pas à étayer leurs théories selon lesquelles il était capable de flotter grâce à ses organes internes qui seraient différents de ceux des hommes normaux. Faticoni avait promis de révéler son secret d’homme bouchon, mais il est mort sans l’avoir fait.

« The New York Herald Tribune. » 13 août 1931.
« Le Grand Livre du Mystérieux. » Sélection du Reader’s Digest, 2001.