baraques Vilgrain

Dégustation

Publié le

baraque_vilgrainOn se plaint de la mauvaise qualité du vin mis en vente dans les baraques Vilgrain. Pour en juger, des dégustateurs seront nommés sans doute. A ce sujet, voici une histoire. Elle n’est ni inventée ni arrangée (foi de Gavroche !).

C’était en 1880. Un dégustateur des plus renommés de Bordeaux, en tournée dans le Médoc, fut victime d’un accident de voiture. Très grièvement blessé à la tête, on le transporte dans une maison isolée et on s’efforce de lui prodiguer quelques soins en attendant l’arrivée du médecin.

Que faire ? les remèdes manquent. Quelqu’un conseille de laver la blessure avec du
vin vieux. On suit ce conseil.

Le dégustateur est toujours sans connaissance. Mais voilà qu’un filet de vin glisse de son front ensanglanté, suit la courbe de sa joue pâlie et atteint le bord de ses lèvres. Alors le moribond ouvre les yeux, murmure : « Château-Laffitte 1849 » et meurt.

Photo : Baraque Vilgrain, épicerie à prix contenus. Agence Rol, Paris, 1919.

Publicités