Bavière

Art d’accommoder les restes

Publié le

noackConnaissiez-vous la choucroute à la bavaroise, nouvelle recette culinaire inventée par une rêveuse allemande, jalouse probablement de la veuve Mausole, qui, comme chacun sait, fit de son estomac le cercueil de son défunt. 

Gretchen Grübenher, une habitante d’un petit village de Bavière, ayant trouvé que son mari avait un caractère difficile, l’a tué. Après avoir coupé son corps en morceaux, en a pieusement enseveli les restes dans un tonneau de choucroute. 

Lorsque la justice s’est transportée au domicile de Gretchen, et qu’après avoir longtemps cherché le cadavre de Benedeck (la victime), l’a trouvé dans un piteux état… Gretchen Grübenher s’est alors élancée vers l’un des juges : 

 Il s’est suicidé. Je suis innocente ! s’est-elle écriée

Mais, après une courte délibération, les juges ayant trouvé la chose invraisemblable, ont fait mettre Gretchen Grübenher en état d’arrestation. 

Le tonneau de choucroute sera déposé au greffe comme pièce de conviction. 

D’après « L’Avant-scène. » Bordeaux, 21/06/1868.
Illustration : Noack.

Le chanceux

Publié le

homer-simpson

Il y a quelque temps, un cultivateur du village de Sandersdof, en Bavière, achetait un billet de la loterie de Nuremberg.

Récemment, notre homme s’avisa de mourir sans attendre le tirage. Or, il se trouva que le mort gagna un lot de 30,000 marks.

Ses héritiers trouvèrent bien le numéro gagnant enregistré, mais le billet lui-même demeura introuvable. On s’avisa alors que le billet était resté dans l’habit de dimanche qui servit à la toilette funèbre du défunt.

La famille du gagnant sollicite maintenant la permission de procéder à une exhumation, de façon à rentrer en possession du billet gagnant.

Excellent sujet de pièce macabre pour le Grand-Guignol.

« Le Radical. » Paris, 1907.