bouchons

La circulation urbaine

Publié le Mis à jour le

agent de police

La circulation urbaine, dans les grandes villes, et spécialement à Paris, devient de jour en jour plus difficile. Elle serait sans doute facilitée si les agents de police renseignaient par geste, aux carrefours, les conducteurs de véhicules, anxieux de savoir si la voie est libre ou si quelque autre voiture ne va pas déboucher soudain, inévitable.

C’est ce qu’a pensé M. Adrien Oudin, conseiller municipal de Paris, qui demande que « les agents comprennent qu’ils ne sont pas là uniquement pour faire un rapport sur l’accident qui arrive en leur présence, mais bien pour procéder aux gestes nécessaires réglementant le passage en indiquant aux conducteurs de véhicules celui qui doit laisser le passage à l’autre ».

Certains, spontanément, le font. Tous devraient le faire; car leur immobilité et leur apparente sérénité, trompant fréquemment les conducteurs, causent de nombreux accidents. Si ceux-ci ne sont heureusement pas graves dans la plupart des cas, ils sont toujours une cause d’embouteillage. Et cette raison seule suffit pour qu’on s’efforce de les prévenir.

« Les Annales politiques et littéraires. » Paris, 1927.