cabane

Hommes des bois

Publié le Mis à jour le

Paphnuce-Thais

Il existe dans les Pyrénées, comme dans beaucoup d’autres forêts de La France profonde, des hommes ou des femmes en marge, vivant en parfaite autarcie, dans des grottes ou des cabanes primitives.

Solitaires ou en famille, ils subsistent de braconnage et de cueillette, refusant farouchement tout contact avec la civilisation, les douceurs et les facilités qu’elle nous apporte. Ces êtres ne sont pas à proprement parler des hommes sauvages, car il s’agit pour la plupart d’individus ayant volontairement abandonné la vie communautaire, à une époque plus ou moins lointaine.

 

ermite

Il existe parmi eux des religieux ou des religieuses devenus anachorètes par goût de la vie contemplative et du silence, à l’exemple de Jeanne-Marguerite de Montmorency, qui, au XVIIe siècle, abandonna la Cour et sa noble famille pour vivre en ermite.

D’autres ont simplement tourné le dos au monde moderne pour vivre une vie libre et solitaire. Tous ont en commun le refus de subir le carcan de la civilisation, obéissant uniquement à des lois naturelles non écrites ou à leur conscience.

« A la découverte de la France mystérieuse. » Sélection du Reader’s Digest. » Paris, 2001.