chantage posthume

Le cercueil blindé

Publié le Mis à jour le

russell_sage.Même défunts, les milliardaires doivent être défendus contre les convoitises. Lorsqu’en 1906 mourut Russel Sage à New-York, son inhumation fut entouré des précautions les plus extraordinaires.

Russel Sage fut sans doute le premier millionnaire que son coffre-fort ait suivi dans la tombe. Selon sa volonté, le cercueil de cuivre qui contenait sa dépouille fut enfermé dans un coffre d’acier trempé, muni de quatre frettes de blindage et d’un couvercle que défendaient d’énormes serrures à secret.

Ce sarcophage colossal pesait trois tonnes; il avait coûté 75.000 fr. Le caveau où repose le milliardaire est relié électriquement au poste des gardiens du cimetière.

Russel Sage était persuadé que certains cambrioleurs s’étaient fait une spécialité d’enlever les défunts riches et de ne les rendre à leurs familles que moyennant une sérieuse rançon. Il a voulu se mettre à l’abri de ce chantage posthume.

« L’Éclaireur du dimanche. » Nice,  23 décembre 1923.
Auteur de la photo seule du mausolée (sans l’incrustation-montage) : UpstateNYer