chapeaux

Qu’on se le dise !

Publié le Mis à jour le

gare

La direction des chemins de fer vient de décider que, pendant la prochaine saison des voyages, tous les chapeaux de curé de plus de 80 centimètres de diamètre seront considérés comme roues de bicyclettes ou de chars dont on leur appliquera le tarif. Ils devront donc être déposés aux bagages.

La raison en est que ces chapeaux sur les têtes des ratichons empêchent les voyageurs de contempler le paysage.

Le voilà, le « chapitre des chapeaux »

« Almanach de La Calotte. »  Paris, 1911.
Publicités