chouette hulotte

Le chat-huant

Publié le

chat-huantLe chat-huant (chouette hulotte) n’est point seulement le ténébreux conspirateur qui débite au théâtre des hymnes à la Nuit. C’est, à la ville, un animal fort utile et modeste, qui remplace à merveille le chat non huant dans les besognes domestiques de ce félin de gouttière.

A Chicago, notamment, le chat-huant est fort apprécié des commerçants et des bourgeois, qui s’en servent comme d’un chat ordinaire, moins coureur et plus facile à nourrir. Le jour, on enferme la bête dans quelque cave, où elle somnole. La nuit, on la lâche dans la boutique ou dans l’appartement, qu’elle purge consciencieusement des rats, souris, cafards et autres vermines qui l’infestent.

Par exemple, nous ne saurions dire si les possesseurs de chats-huants disposent à leur intention, dans un coin, le petit plat traditionnel plein de cendre ou de sciure de bois...

« Nos lectures chez soi. » Paris, 1910.
Illustration : dessin de Victor Hugo.