concours de barbiers

Concours chez les barbiers

Publié le Mis à jour le

barbierL’émulation créée par la vélocipédie, les courses à pied, les courses de voitures sans chevaux et autres sports à la mode, menace d’envahir les situations les plus ordinaires de l’existence, et il n’y a guère d’individu faisant œuvre quotidienne de ses mains ou de ses pieds qui ne caresse la haute ambition de détenir un record quelconque.

Or, il s’agit pour l’instant de savoir qui, des coiffeurs qui se partagent les têtes du continent européen, détient le record de la vitesse du rasoir. La question a été mise à l’ordre du jour par un pari entre un barbier et un apothicaire autrichiens. Le barbier a parié de raser quinze personnes dans un train en marche, pendant un trajet de vingt-neuf minutes. L’enjeu était de cent florins. Il trouva même, chose singulière, plus de clients qu’il n’en demandait, et ce n’est pas quinze, c’est dix-huit figures que le Figaro autrichien a rasées dans le temps convenu.

Les journaux autrichiens se sont empressés de déclarer que leur compatriote détenait certainement le record du rasoir. Mais les Anglais n’ont pas pu laisser passer une telle prétention, et ils ont rappelé, à bon droit, qu’au mois de janvier dernier, un match de rasoir eut lieu à Londres, au Royal aquarium. Les deux concurrents s’engageaient à raser chacun mille quatre cents barbes sans discontinuer. Le premier arrivé au bout gagnait l’enjeu convenu. Malheureusement il fut impossible de trouver les deux mille huit cents visages nécessaires à l’exécution. Il ne se présenta que cinquante personnes, qui furent rasées, en moyenne, en une minute deux secondes. 

Jusqu’à présent, au point de vue du rasoir, ce sont les Anglais qui détiennent le record du monde. Mais l’Amérique n’est pas encore entrée en ligne.

Gallus. « Journal du dimanche. » Paris, 12 août 1894.