criminels

Charité

Publié le Mis à jour le

ronde-des-prisonniers

Il n’est pas d’âme humaine au fond de laquelle il ne reste aucun sentiment humain.

Dans son ouvrage sur les prisons, l’écrivain anglais Buxton rapporte que, lorsqu’il alla visiter la prison de Bristol, la ration de pain accordée aux criminels était au-dessous du nécessaire. Par une bizarrerie étrange et cruelle, aucune ration n’était allouée aux prisonniers pour dettes.

Plus d’un débiteur, ne recevant aucun secours du dehors, serait infailliblement mort de besoin sans l’humanité des criminels, qui partageaient avec leurs camarades de prison une ration insuffisante pour eux-mêmes.

« Almanach du Magasin pittoresque. »  Paris, 1861.
Illustration :  Vincent Van Gogh.

Publicités

La fin des supplices en Chine

Publié le

muraille-chine

Un décret de l’empereur vient d’abolir le lingchi ( 凌遲 ), c’est-à-dire l’exécution des méchants avec découpage du corps en dix mille morceaux, décapitation du cadavre, et exposition de leur tête.

Désormais, on continuera bien d’exécuter les criminels, mais on se contentera de les pendre.

« Journal Français. »  Paris, 1905.