croque-morts

Pénibilité

Publié le Mis à jour le

croque-mort

Nous avons dit, à cette même place, que les croque-morts — nous voulons dire les porteurs de pompes funèbres — avaient sollicité la carte de « travailleurs de force ».

Et l’administration, qui se complaît à ranger les gens par catégories, décida que les « porteurs et colporteurs de cercueils » recevraient la carte T1 ou T2 « selon qu’ils manipulaient une tonne par jour ou plus de trois tonnes… »

Mais qui peut déterminer exactement le poids manipulé par jour par ces braves employés des pompes funèbres ? Où le secrétaire général du Ravitaillement installera-t-il sa bascule officielle ?

« L’Aurore. » Paris, 22 juin 1947.