décalage horaire

La semaine des trois jeudis

Publié le Mis à jour le

Vincent Van Gogh

Un voyageur se dirigeant vers, l’est, c’est-à-dire dans le sens opposé de la marche apparente du soleil voit le lever de l’astre avancer chaque jour d’un temps plus au moins considérable.

C’est grâce à ce phénomène très explicable, que le héros du Tour du Monde en 80 jours gagna un pari qui semblait irrévocablement perdu. Ce fait est l’origine de la curieuse anecdote de la semaine des trois jeudis.

Ce phénomène, fut constaté avec stupéfaction par les Portugais, lors de leur premier voyage autour du monde. Les navigateurs, partis vers l’ouest, avaient vu le soleil sans cesse retarder l’heure de son apparition et se lever une fois de moins que les habitants sédentaires de Lisbonne. Au contraire, d’autres voyageurs qui se dirigeaient vers l’est avaient eu un lever de soleil de plus que leurs compatriotes de Lisbonne.

Aussi ces navigateurs étaient les uns en retard, les autres en avance d’un jour. Quand ils se retrouvèrent à Lisbonne les premiers plaçaient le jeudi le vendredi, les autres le plaçaient le mercredi. La semaine en comptant le jeudi vrai, celui de Lisbonne, avait donc eu trois jeudis, d’où l’expression…

« Magazine universel. » Paris, 1903.

Publicités