distributeur automatique

Le distributeur automatique

Publié le Mis à jour le

alphonse-allais

L’excellent humoriste Alphonse Allais aimait souvent à se payer la tête de ses contemporains, sans méchanceté d’ailleurs et avec une bonhomie si débonnaire qu’elle désarmait ceux qui auraient voulu se fâcher.

Un jour qu’il attendait le train dans une petite gare des environs de la capitale, il lui vint la fantaisie de mettre une pièce de deux sous dans le distributeur automatique. Il tire la poignée, ramène la classique tablette de chocolat, puis demande à un homme d’équipe d’aller chercher le chef de gare. Celui-ci, qui était en train de déjeuner, accourt la serviette encore à la main et fait d’une voix inquiète :

L’appareil ne fonctionne pas ?
Tout à fait bien au contraire, réplique tranquillement Alphonse Allais, et c’est justement pourquoi je vous ai fait quérir. En cas de non fonctionnement, on vous dérange assez pour vous dire des sottises. Moi je tiens à vous affirmer que l’appareil fonctionne à merveille et à vous en féliciter.

« Midinette. Journal illustré. »  Paris, 1937.

 

Publicités