échasses

Les marcheurs

Publié le Mis à jour le

sylvain-dornon

Les amateurs de réclame inventent de temps en temps une nouvelle turlutaine, et chaque fois les badauds ne manquent pas de leur faire une galerie. Nous avons eu naguère la série des jeûneurs; nous en sommes, depuis la dernière Exposition Universelle, à celle des marcheurs, ou mieux des circulateurs.

Nous les avons vus venir en 1889 les uns après les autres, qui en vélocipède, qui en brouette, qui sur ses jambes. La série continue, et Paris dernièrement n’a eu d’oreilles que pour les exploits du lieutenant Winter, qui est venu à pied de Russie. Voilà maintenant qu’un de nos compatriotes, jaloux d’illustrer le nom de Dornon, est parti sur des échasses pour aller jusqu’à Moscou.

Malheureusement, ou heureusement pour lui, Sylvain Dornon a été entravé dans sa route par la neige intempestive qui est tombée ces jours derniers. Voudra-t-il néanmoins aller jusqu’au bout ? Peu importe maintenant. Il aura fait parler de lui, et c’est tout ce qu’il voulait.

« Journal littéraire, artistique et bibliographique. »  Paris, 1891.
Gravure : Le départ pour Moscou, L’Illustration, 21 mars 1891.
Publicités