employé de police

Appréhension

Publié le Mis à jour le

prisonUn employé de police du nom de Schemmer publia en 1852 à Querfurt un livre assez mal écrit sous le titre de Observations psychologiques ou secrets de la nature.

A la page 59 se trouve la remarque suivante : Les personnes qui attendent avec terreur le moment où elle seront conduites en prison, annoncent leur arrivée d’avance, soit en ouvrant les portes la nuit, soit en entrant dans les cellules ou en frappant des coups aux portes.

Dans une cellule vide, où devait être enfermé le lendemain un meurtrier qu’on avait déjà arrêté et enchaîné, on entendit des gémissements et un bruit de chaînes. Tous les prisonniers, Schlemmer ainsi que le factionnaire en furent témoins.

« L’Avenir. » Paris, 4 mai 1865.

Publicités