Esculape

Edison

Publié le Mis à jour le

edison

Thomas Edison va mieux. Il a déjà fait quelques promenades. Mais sa crise d’urémie n’est pas absolument finie et les médecins se montrent encore soucieux. 

L’inquiétude des médecins est d’ailleurs la dernière préoccupation d’Edison. Il ne veut pas écouter les Esculapes d’Amérique ni d’ailleurs. A peine mieux, il s’était assis, malgré leur défense, sur le bord de son lit. Comme il est un peu sourd, il prétend ne pas entendre leurs conseils. On lui met par écrit ce que veulent les médecins. Et on l’entend répondre qu’il n’a pas entendu… Il s’est même mis à fumer les petits cigares noirs qui lui plaisent. Il est ravi de narguer ainsi ses infirmières et ses docteurs.

Avec un si bon moral, on peut espérer qu’Edison va rapidement se rétablir. Voilà, certes, un malade comme Molière devait les aimer !

« L’Impartial. »  Djidjelli, 1931.

Publicités