expédition scientifique baleines

Fidélité

Publié le

dessinbaleineUne expédition arctique comprenant deux goélettes gréées est partie de Norvège pourvue  d’un appareil scientifique fort complexe et de laboratoires flottants. 

Il ne s’agit pas de repérer le pôle Nord, depuis longtemps immobile sur les cartes ni de conquérir sur l’iceberg de nouvelles terres. Les savants dévoués qui participeront à cette longue croisière de deux années désirent savoir si la baleine est bigame… Ce problème scientifique hante leurs nuits et ravage leurs siestes. 

Sur chaque baleine rencontrée (et c’est un événement assez rare) les marins lanceront une petite fléchette munie d’une plaque d’identité qui s’incrustera dans la peau grasse du cétacé.

 C’est assez ! soupirera sans doute, la baleinette peu emballée sur ce jeu. 

Les baleinières qui captureront ensuite le monstre, enverront la plaque d’identité au laboratoire marin en y joignant toutes observations climatologiques biologiques et psychologiques utiles. On pense ainsi connaître mieux les mœurs, les migrations de ces monstres marins qui, décimés sans pitié, disparaissent rapidement. 

C’est possible… Mais quelle étrange moyen de déceler les infidélités conjugales ! Voyez-vous qu’un moraliste, un statisticien curieux, proposent de fixer ainsi des fléchettes dans le corps délicat des Parisiennes ? 

« La Femme de France. » Paris, 1927.
Illustration : merci à Eric Battut & matchouteam.com