facultés

Animaux calculateurs

Publié le Mis à jour le

cheval-labourIl en est de l’espèce animale comme de l’espèce humaine, au point de vue des facultés naturelles. Et la preuve, c’est que la bêtise de certains animaux est devenue proverbiale. On dit : bête comme une oie, tandis qu’on s’accorde à reconnaître l’intelligence du cheval, du chien, etc.

De même, certains animaux jouissent de dons particuliers. Un docteur russe, en 1913, s’est amusé à rechercher quels étaient les animaux calculateurs, et il a trouvé que le perroquet compte jusqu’à 4, le chat jusqu’à 6; le corbeau jusqu’à 10 et quelques chiens jusqu’à 20.

Mais le cheval dépasse ces nombres.

Un cheval devait faire à la charrue 20 sillons dans un champ, puis s’arrêter. Or, il ne s’arrêtait ni à 19 ni à 21, mais toujours au vingtième sillon. Un autre cheval comptait les bornes kilométriques le long d’une route et s’arrêtait lorsqu’il avait atteint la dixième ou la vingtième, où on le récompensait de son calcul en lui donnant à manger.

La palme revient donc de droit à la race chevaline, qui a, plus qu’aucune autre, la bosse du calcul.

Publicités