Fernand Gravey

Superstitions de vedettes 

Publié le Mis à jour le

superstitionLes vedettes qui n’ont pas quelques superstitions lorsqu’elles tournent sur les plateaux sont très rares. 

C’est ainsi que Judy Garland refuse de chanter avec un orchestre dans lequel se trouve un cornet à piston de cuivre, qu’Una Merkel porte, au moins une fois, dans chaque film, une vieille paire de chaussures, en souvenir de ses débuts,que l’élégante Rosalind Russell, pendant la première semaine où elle tourne dans un film, n’utilise que la vieille robe de chambre qu’elle avait au théâtre.

La superstition « préférée » de Robert Taylor, est de mettre son chapeau sur un lit. Il assure que c’est son plus sûr porte-bonheur. Norma Shearer, pour rien au monde, ne voudrait se servir d’une autre table de maquillage que celle qu’elle eut lorsqu’elle débuta a l’écran. Fanny Brice, selon la vieille tradition du théâtre, ne peut supporter que l’on siffle dans sa loge Fernand Gravey ne commence jamais de tourner un vendredi 13. Joan Crawford ne veut pas d’autre loge que celle qui lui fut donnée lorsqu’elle devint vedette. Dennis O’Keefe ne va jamais sur le plateau sans s’être assuré que son dollar porte-bonheur est bien dans sa poche. Ce dollar lui a été donné par sa mère lorsqu’il débuta au théâtre.

Mais la plus amusante de toutes ces superstitions et petites manies est probablement celle de Jeannette MacDonald qui, où qu’elle soit, sur le plateau, ne peut voir le plus petit bout de ficelle, sans le ramasser.

Paris, 1938.

Publicités