fiacres électriques

Les nouveaux fiacres électriques 

Publié le Mis à jour le

fiacre_électriqueDepuis longtemps déjà la question d’automobilisme appliquée aux fiacres est à l’ordre du jour. On en parlé un peu partout, mais les difficultés à vaincre étaient nombreuses et demandaient une étude sérieuse et compliquée. Ces études sont terminées, les difficultés résolues, ou à peu près, et, dans un temps qui n’est pas très éloigné, nous allons voir circuler les nouvelles voitures.

Le modèle adopté par la Compagnie générale des voitures à Paris n’est pas encore définitivement arrêté, mais on croit que ce sera un landau se découvrant et se fermant à volonté, suivant la saison. La nouvelle voiture serait légère, agréable à l’œil, et irréprochable au point de vue du confortable.

La force employée serait l’électricité. Chaque voiture pourrait emmagasiner un courant électrique permettant une circulation de 80 kilomètres, chiffre représentant le maximum de circulation quotidienne de la voiture. Le chargement des batteries se fera d’avance. Des dépôts seront établis qui permettront aux conducteurs de voitures de remplacer les accumulateurs suivant les besoins. 

Ces dépôts seront mis à la disposition des petits loueurs, ce qui leur permettra de remplacer la traction animale par la traction électrique. 

Espérons que les différentes compagnies profiteront de cette transformation pour diminuer le prix des courses, ou bien, ce qui serait plus logique, de fractionner le prix de la course et de l’heure. 

« L’Aurore : littéraire, artistique, sociale. » Paris, 1897.

Publicités