Grande Semaine d’Epée

La galanterie de M. Berteaux

Publié le Mis à jour le

avenue-Ledru-Rollin-paris-1910

Lors de la Grande Semaine d’Epée, une des séances allait se terminer quand tomba, sur Paris, une de ces trombes que saint Médard nous envoie pour faire la nique à saint Barnabé.

En un instant toutes les toilettes, mousselines, dentelles, etc., se trouvaient dans un déplorable état. Comme au Grand Prix, les petites allées étaient même changées en lacs : comment arriver aux tentes ? Le ministre de la Guerre ordonna alors aux soldats de planton d’apporter une centaine de chaises, que l’on plaça sur deux files. Toutes les dames traversèrent les petits lacs, sur ce pont improvisé, au milieu des cris d’admiration de l’assistance : car elles avaient bien été forcées de relever leurs jupes et de montrer leurs jolis petits pieds, leurs adorables chevilles, leurs mollets bien remplis !…

Ces messieurs en avaient oublié la pluie.

Image d’illustration : inondations, 30/1/1910, avenue Ledru-Rollin, Paris. Agence Rol.

Publicités