hair crinping pin

Les inventeurs

Publié le Mis à jour le

inventeursUne race curieuse à étudier est celle des inventeurs. L’International a calculé que le nombre des patentes accordées l’année dernière en Angleterre par le British patent Office s’élève à 14 000 ! 

Parmi ces patentes il s’en trouvé quelques-unes d’excessivement drolatiques. Un individu s’est réservé le droit exclusif de vendre un certain poids destiné à être attaché à la queue d’une vache pour empêcher l’animal de promener cet appendice incommode sur le visage de la laitière au moment où celle-ci est occupée à la traire. 

Un autre inventeur a trouvé le horse refresher, espèce de mors perforé, communiquant au moyen d’une toile flexible à un réservoir placé dans le véhicule, de manière que le cheval puisse se rafraîchir sans avoir besoin de s’arrêter. 

Un troisième a trouvé un hair crinping pin (fer à gaufrer), qui a l’énorme avantage de pouvoir servir : 1° de simple fer à friser; 2° de couteau à papier; 3° de crochet pour retenir les robes (dress holder) ; 4° d’épingle de cravate; 5° de porte-bouquet; 6° d’agrafe, et 7° de signet de livre. 

Enfin, un inventeur plus ingénieux encore a pris un brevet pour l’invention de l’ ami du ronfleur, instrument délicat qui, placé sur le nez, étouffe complètement, tout bruit incongru s’échappant des narines. Cet appareil sera d’une utilité inappréciable à l’époque des rhumes, et toutes les femmes en proie à un mari bruyant placeront « l’ami du ronfleur », auquel elles devront désormais le bonheur et le repos, au nombre des nécessités de la vie maritale. 

« Almanach astrologique. » Paris, 1871.
Illustration : Gaël Lannurien.