Halloween

Amourettes et noisettes

Publié le Mis à jour le

berthe-morisot
Les fillettes qui ont un amoureux, et les jeunes fiancées nous sauront gré de leur indiquer une coutume observée à la Toussaint (Halloween), dans le pays de Galles, l’Ecosse et quelques-uns des comtés du Nord de l’Angleterre.

Pour s’assurer si l’on est aimée, pour savoir si on le sera toujours, le soir du jour consacré à tous les saints, on jette dans le feu quelques noisettes. Les noisettes fument-elles, mauvais signe. Si elles s’enflamment du premier coup, au contraire, on est aimée, on le sera longtemps, toujours. On peut aussi disposer sur la table du salon une meule de blé en miniature. On tire la tige d’un épi. Si l’épi manque, on restera fille; s’il sort avec sa tige, on se mariera sûrement.

Jean de Paris. « Figaro : journal non politique. »  Paris, 1878.
Peinture : Berthe Morisot.

Publicités