haricots

Un caillou dans les haricots

Publié le Mis à jour le

sing-sing

Les haricots sont certainement entre tous les légumes, les mieux connus des prisonniers de Sing Sing (New York) et d’ailleurs.

Il advint, en mai dernier, qu’un prisonnier, membre de la Ligue de Secours Mutuel, organisée à la prison même, en mangeant des haricots se cassa une dent sur un caillou. Il estima et déclara bien haut que si le cuisinier voulait servir des cailloux, il devait les mieux faire cuire. Ses camarades de la Ligue l’approuvèrent. Le chef délégué de la Ligue, qui était en même temps le chef de l’équipe qui triait les haricots donna sa démission de ces deux emplois. L’indignation ne fit que s’accroître. Même les nouveaux venus frémirent de colère.  

Bientôt les délégués de la Ligue de Secours Mutuel donnèrent leur démission collective. Douze coiffeurs employés dans la salle de coiffure de la prison démissionnèrent également. Ils préféraient ne rien faire ailleurs, plutôt que d’accepter d’être barbiers dans une prison où on servait des cailloux à demi-cuits.

C’était l’heure de la relève. Le directeur décida de doubler la garde, fit appeler les permissionnaires, déclara qu’en effet la nourriture avait été mal préparée, que les haricots étaient insuffisamment cuits, que les prisonniers avaient des motifs de se plaindre, mais ne prenaient pas la meilleure manière pour le faire, qu’ils avaient agi avec un peu de précipitation, et qu’il espérait qu’ils allaient tous reprendre tranquillement leur travail.

Ce qu’ils firent…

« L’Aventure : journal hebdomadaire. »  Paris, 1927.
Publicités