harmonie

Harmonie imitative

Publié le Mis à jour le

erik-satie

Erik Satie, le compositeur, était un aimable humoriste. Certain jour, il avait été prié à dîner chez une maîtresse de maison dont il n’avait pu décliner l’importune invitation.

Il était naturellement le « clou » de la soirée et on lui demanda de bien vouloir faire entendre sa dernière oeuvre. Satie s’exécute de la meilleure grâce du monde. 

Je vais vous jouer Le pêcheur à la ligne, dit-il. C’est un essai, assez réussi, je crois, d’harmonie imitative. 

Et il frappe doucement une note. 

Le pêcheur vient de mouiller son fil, explique-t-il. 

Long silence… Deuxième note. 

Le bouchon a bougé… 

Silence encore, silence interminable, puis trémolo : 

Un goujon a failli mordre à l’hameçon… 

A la fin, le compositeur balaye rapidement. d’un doigt tout le clavier. 

Le pêcheur vient de retirer sa ligne : le goujon est pris ! 

… Et les snobs de l’assistance de faire crépiter les applaudissements… 

Erik Satie ne gardait, pas tout son humour pour la musique. Il savait aussi l’exprimer  dans sa conversation. Un jour, quelqu’un lui disait : 

Un musicien comme vous peut-il se contenter, de faire entendre des petits morceaux courts, aux noms bizarres ? 
— Mais oui… Hercule était toujours Hercule, même quand il ne portait qu’un tout petit bouquet de violettes…

Publicités

Un bon maire

Publié le Mis à jour le

c94e63ac

On a pu voir, placardé sur les murs d’une commune de banlieue de Lille, cet avis :

Le Maire a l’honneur d’informer les habitants qu’en raison du 1er mai, l’enlèvement des boues et immondices se fera le mardi 30 avril.

A l’occasion de cette fête, un grand concert sera donné le mercredi 1er par l’harmonie, à 19 heures, place Jules-Guesde. Tous les habitants, sont cordialement invités à y assister.

Voilà une municipalité pleine de sollicitude pour ses administrés. L’enlèvement des ordures au son de la fanfare.

C’est parfait !…

« Les Potins de Paris : politiques, financiers, théâtraux. »  Paris, 1929.