heure

La semaine des trois jeudis

Publié le Mis à jour le

Vincent Van Gogh

Un voyageur se dirigeant vers, l’est, c’est-à-dire dans le sens opposé de la marche apparente du soleil voit le lever de l’astre avancer chaque jour d’un temps plus au moins considérable.

C’est grâce à ce phénomène très explicable, que le héros du Tour du Monde en 80 jours gagna un pari qui semblait irrévocablement perdu. Ce fait est l’origine de la curieuse anecdote de la semaine des trois jeudis.

Ce phénomène, fut constaté avec stupéfaction par les Portugais, lors de leur premier voyage autour du monde. Les navigateurs, partis vers l’ouest, avaient vu le soleil sans cesse retarder l’heure de son apparition et se lever une fois de moins que les habitants sédentaires de Lisbonne. Au contraire, d’autres voyageurs qui se dirigeaient vers l’est avaient eu un lever de soleil de plus que leurs compatriotes de Lisbonne.

Aussi ces navigateurs étaient les uns en retard, les autres en avance d’un jour. Quand ils se retrouvèrent à Lisbonne les premiers plaçaient le jeudi le vendredi, les autres le plaçaient le mercredi. La semaine en comptant le jeudi vrai, celui de Lisbonne, avait donc eu trois jeudis, d’où l’expression…

« Magazine universel. » Paris, 1903.

Publicités

Le cadran solaire

Publié le Mis à jour le

cadran-solaire

Catherine, dit une dame à sa servante, la pendule est arrêtée; allez au jardin voir l’heure au cadran solaire.

J’y vais, madame.

Cinq minutes après, Catherine rentre, portant le cadran dans son tablier:

Ma foi, madame, je ne connais rien à ces machines-là: regardez vous-même.

Il est minuit docteur Chatzer

Publié le Mis à jour le

avec l’aimable participation de Grisou
avec l’aimable participation de Grisou

Le père Huc dans son Empire chinois (1854) rapporte un singulier moyen dont les indigènes de plusieurs provinces cle la Chine font usage pour estimer l’heure qu’il peut être … ou à peu près.

Ce moyen consiste à juger de la hauteur du soleil sur l’horizon en considérant la prunelle des chats qui va se rétrécissant ou se dilatant suivant l’intensité de la lumière solaire. Voici du reste les paroles mêmes du missionnaire :

« Nos complaisants néophytes … nous apportèrent trois ou quatre chats et nous expliquèrent de quelle manière on pouvait se servir avantageusement d’un chat en guise de montre. Ils nous firent voir que la prunelle de son oeil allait se rétrécissant à mesure qu’on avançait vers midi; qu’à midi juste, elle était comme un cheveu, comme une ligne d’une finesse extrême, tracée perpendiculairement sur l’œil; après midi la dilatation recommençait. Quand nous eûmes examiné attentivement tous les chats … nous conclûmes qu’il était midi passé; tous les yeux étaient parfaitement d’accord. »

Marcher d’accord, et n’avoir pas besoin d’être remontées, ce paraît être les deux qualités essentielles de ce genre de montres, pour employer l’expression du père Hue; mais il ne faut pas être vraisemblablement à la minute pour en faire usage. Si le procédé n’est pas commode, il a au moins pour lui d’être plaisant.

 » Musée universel  » A. Ballue , Paris, 1873.