Koch

Profession de charlatan

Publié le Mis à jour le

maratLe docteur Koch, qui dit avoir trouvé le moyen de guérir la phtisie, n’est pas le premier qui ait cru faire cette importante découverte. Il a eu, en effet, pour précurseur le célèbre Marat, et voici, à ce sujet, quelques détails que le docteur Cabanès a communiqués à l’Intermédiaire des chercheurs et curieux.

Marat débuta par être médecin. Il eut la chance de guérir de la phtisie la marquise de Laubespine, que tous les médecins regardaient comme perdue. Il administrait à sa malade une eau minérale artificielle qui prit le nom d’Eau factice pulmonique de M. Marat. Cette cure eut un grand retentissement et amena chez Marat une telle quantité de malades qu’il ne savait plus à qui entendre.

Malgré cet immense succès, bien fait pour flatter sa vanité, il abandonna bientôt la médecine pour revenir à l’étude de la physique, disant que l’état de médecin à Paris n’était qu’une profession de charlatan, indigne de lui.

On a bien raison de dire qu’on n’est trahi que par les siens.

« Gazette littéraire, artistique et bibliographique. »  Paris, 1890.
Illustration : Lucien-Étienne Mélingue.