le Journal Officiel

Simple peccadille

Publié le Mis à jour le

journal_officielNous lisons dans le Journal Officiel de la République française du 16 octobre 1916, ces lignes splendides, et que cette pauvre Anastasie sera obligée d’encaisser :

M. Louis Devins, sénateur, demande à M. le ministre de la guerre si l’on peut nommer ou maintenir expert des commissions de ravitaillement une personne ayant à son casier judiciaire cinq condamnations, dont deux à l’emprisonnement, et dont l’intendance demande le remplacement.

M. le général Pierre Auguste Roques a répondu :

« Si par leur nature et leur cause, les condamnations encourues n’entachent pas l’honorabilité ou la probité de celui qui les a subies, et si le préfet, de qui relève la nomination et la révocation du personnel des commissions de réception, estime que l’intéressé peut exercer les fonctions visées, rien ne s’oppose à la nomination ou au maintien de celui-ci comme expert d’une commission de réception. »

Evidemment, nous aurions compris ce remplacement, si une cinquantaine de condamnations, dont au moins trois pour vol et quatre pour assassinat, avait émaillé ce casier judiciaire.

Mais pour cinq ? Voyons, voyons, vous n’y songez pas, Monsieur Devins, quelle foliiiie !

« La Grimace : satirique, politique, littéraire, théâtrale. » Paris, 1916.

Publicités