Le Kladderadatsch

Histoire de sangsues

Publié le Mis à jour le

foggia

Un campagnard se présentait dernièrement chez un pharmacien de Birkenfeld, dans la Prusse rhénane, et lui demandait des sangsues.

Celui-ci répondit que, depuis bien des années, il ne tenait plus cet article et, comme son client insistait, il l’envoya au bureau des contributions en lui disant qu’il y trouverait ce qu’il voulait.

Le paysan s’en fut donc chez le percepteur qui, furieux en apprenant le nom du mystificateur, porta plainte contre le pharmacien pour qualification injurieuse. Ce dernier fut condamné à 20 marks d’amende, qu’il paya, mais il envoya aussitôt le prononcé du jugement au célèbre journal satirique Le Kladderadatsch qui lui adressa un mandat de 70 marks en rémunération d’un si bel écho.

Le facétieux pharmacien écrivit cela au percepteur et lui demanda sous quelle rubrique il devait inscrire ce bénéfice inattendu, voulant être bien en règle avec le fisc.

Le percepteur s’est, paraît-il, tenu coi.

« La Revue limousine : revue régionale. »  Limoges, 1927.
 Illustrateur : Foggia.

 

 

Publicités