le professeur Picard

Jules Verne avait raison

Publié le Mis à jour le

destination_moon
« Destination Moon » Irving Pichel, 1950

Jules Verne avait raison, dans quinze ans vous pourrez aller dans la Lune…

M Dautry vient de faire, à Londres, une brève mais importante déclaration, qui a retenu l’attention de toute la presse britannique, déclaration dans laquelle il a souligné que la France entrait désormais en jeu pour entreprendre des travaux gigantesques relatifs à l’utilisation de l’énergie atomique.

M. Dautry a même spécifié que nos savants pourront se livrer en toute quiétude à leurs dangereuses manipulations puisque c’est au cœur du Sahara que leurs recherches auront lieu. Cette information nous est particulièrement agréable, D’abord parce que nous sommes un peu loin du champ d’expérience — ce qui n’est pas à négliger lorsque l’on tient à sa bonne petite vie — ensuite parce que c’est un ministre de la Reconstruction et de l’Urbanisme qui annonce de telles nouvelles. Nous préférons certes que ce soit lui et non pas M. Diethelm qui nous parle de ces petits engins dont certaines villes japonaises ont récemment connu l’extrême douceur. M. Dautry a en effet déclaré :

« Notre premier souci sera d’utiliser la nouvelle énergie pour des fins industrielles et scientifiques. Son utilisation sur le plan militaire ne nous intéresse que très secondairement. »

hergé
Hergé

Tant mieux ! Tous les êtres sensés doivent souhaiter que partout dans le monde il en soit ainsi… si l’on veut, bien entendu, que le monde existe encore pendant quelques années.

Il nous a semblé intéressant de rapprocher la « pacifique » déclaration de M. Dautry de l’interview du duc de Broglie parue il y a quelques jours dans un de nos confrères régionaux. Le grand physicien, membre de l’Institut et de l’Académie, terminait ainsi :

« Grâce à l’énergie atomique, nous pourrons bientôt aller dans la lune. Toutes les difficultés techniques sont maintenant vaincues; il ne s’agit plus que de mises au point, et je suis certain qu’avant quinze ans nous assisteront au premier voyage vers l’astre des nuits. »

De Cyrano à Jules Verne 

Le duc de Broglie, par son passé, par ses travaux, par ses titres, ne peut assurément pas être traité de plaisantin. On dit même officieusement qu’il sera un des principaux animateurs du commissariat à l’Energie atomique récemment créé par le conseil des ministres français.

cyrano_bergerac
Dessin de Henriot (1857-1933)

Nous irons donc dans la lune. Les fantômes des savants, des écrivains, des romanciers et des poètes qui se sont penchés sur ce problème doivent en trembler de joie, car depuis des siècles et des siècles, nombreux sont les hommes qui ont fait ce rêve, jadis insensé.

Pour atteindre la terre des Séléniens, l’illustre Cyrano de Bergerac — le vrai, pas celui de Rostand — avait imaginé un ballon fantastique qui doit encore hanter les nuits du professeur Picard. D’autres avant lui s’étaient entourés de fioles emplies de rosée que les premiers rayons du soleil réchauffaient et entraînaient dans l’espace.

Dominique PADO. « L’Aurore. » Paris, 27 octobre 1945.