Livre d’or

Le Livre d’or

Publié le Mis à jour le

massénatLe Livre d’or était, dans plusieurs villes d’Italie, le registre officiel où se trouvait inscrit en lettres d’or le nom des plus illustres familles. Le plus célèbre était celui de Venise. Créé à la suite de la Révolution aristocratique, il devint dès lors dans cette république la source unique du patriciat et du pouvoir.

Le Livre d’or divisait la noblesse vénitienne en quatre catégories. Dans la quatrième étaient rangés les membres étrangers à qui la république donnait le titre de noble. On y comptait plusieurs familles françaises, dont, en première ligne, les Bourbons. 

En 1796, le Sénat vénitien ayant appris que Masséna marchait sur Vérone, dit à  Monsieur (devenu Louis XVIII) de sortir du territoire de la république. Ce prince habitant Vérone demanda que le Livre d’or lui fût apporté pour y rayer le nom de sa famille. 

Ce livre fameux fut détruit dans la guerre d’Italie, en 1797. Il n’en existe plus que la copie. Par extension, on donne le nom de Livre d’or aux ouvrages ou sont inscrits des  noms héroïques ou des faits dont on veut perpétuer le souvenir. 

« Nouveauté : modes, ouvrages, variétés, roman. » Paris, 1935.

Publicités