Lord Palmerston

La digestion des vaches

Publié le Mis à jour le

vache

En 1855, lord Clarendon (un homme d’Etat éminent) écrivait à lord Cowley (un éminent homme d’Etat) :

« Le canal de Suez est matériellement impossible, et s’il venait jamais à être exécuté, ce serait au prix de telles dépenses qu’il n’en pourrait jamais ressortir aucun profit. »

Lord Palmerston (un homme d’Etat éminent), devant la Chambre des Communes, vaticinait avec plus d’âpreté encore :

« Au point de vue commercial, l’entreprise du Suez peut être mise au nombre de ces affaires douteuses qui, trop souvent, sont proposées par des habiles à la crédulité des jobards. »

Et dire qu’en France, d’éminents hommes d’Etat, M. Thiers entre autres, prédirent l’impossibilité de rendre jamais pratiques les chemins de fer ! Et dire qu’à la chambre belge, en 1833, il s’est trouvé des orateurs perspicaces pour prophétiser que les chemins de fer occasionneraient la ruine de l’industrie des fromages « en raison des troubles causés par le passage des trains dans la digestion des vaches qui paissent les prairies Flamandes. »

Et dire que toute invention nouvelle trouvera en tout temps, en tout lieu, des hommes d’Etat éminents armés de semblables raisons !

« Musée des familles. »  Paris,  1895.

Publicités