Madame de Guerchi

Morts de peur

Publié le

peurLe premier roi de Prusse, Frédéric Ier, dormant un jour sur un fauteuil, fut tellement frappé par la visite inattendue de sa femme, Louise de Mecklembourg, tombée en démence et échappée des mains de ceux qui la gardaient, qu’il s’imagina voir en elle l’apparition de la femme blanche, dont la venue annonçait toujours la mort d’un prince de la maison de Brandebourg. A l’instant même il fut saisi d’une fièvre ardente, qui l’emporta au bout de six semaines, à l’âge de cinquante-six ans. 

Peuteman, peintre allemand du dix-septième siècle, mourut en 1651 de la frayeur qu’il ressentit en voyant remuer des squelettes agités par un tremblement de terre. 

Madame de Guerchi, fille du comte de Fiesque, mourut en 1672 pour avoir eu peur du feu. 

Le maréchal de Montrevel eut la malchance de voir une salière répandue sur lui dans un dîner officiel : la fièvre le saisit, bientôt et l’emporta, en 1716. 

Dans ses Souvenirs et Portraits, M. Halévy raconte la triste fin du charbonnier musicien Thomas Britton, fondateur du club musical en Angleterre, qui mourut deux jours après la sinistre plaisanterie d’un ventriloque qui prétendit lui annoncer sa dernière heure. 

« La Revue des journaux et des livres. » Paris, 13 février 1887.
En illustration : photo du film « Les Trois Visages de la peur« , de Mario Bava © Éditions Montparnasse.

Publicités