mangeurs

Les mangeurs de corbeaux

Publié le Mis à jour le

corbeauxIl s’est formé à Francfort-sur-le-Mein une société de gastronomes qui prend le nom de Mangeurs de corbeaux. Cette société a pour but de faire admettre, comme objet d’alimentation, la chair de cette classe nombreuse de volatiles, dont on n’a jusqu’ici su tirer aucun parti utile.

Les Mangeurs de corbeaux, afin de vulgariser leur pensée et de vaincre cette espèce de répugnance quelquefois mal fondée, que professent beaucoup de gens, pour la chair de certains animaux, ont donné, au printemps dernier, un banquet magnifique à l’hôtel de l’Eléphant, dans lequel les corbeaux ont occupé la première place et fait les honneurs du repas. Il s’en est fait, dit-on, une grande consommation.

Ces oiseaux jusque-là rejetés de toutes les tables ont été trouvés excellents, grâce à la sauce peut-être.

« Almanach du Magasin pittoresque. »  Paris, 1862.

Publicités