ministre de l’Agriculture

Le tabac n’est plus une plante d’agrément 

Publié le Mis à jour le

randolph scottLe tabac a vécu… tout au moins comme ornement des jardins. Dans les plates-bandes, il n’apportera plus, au milieu des dahlias rouges et des tulipes multicolores, l’orgueilleux exotisme de ses larges feuilles vertes.

L’administration permettait la culture en pot, où en pleine terre, de quelques pieds de la plante que Jean Nicot importa des Antilles. Un récent arrêté du ministre de l’agriculture interdit cette autorisation. L’Etat veut peut-être ainsi éviter une déloyale concurrence à son scaferlati, et empêcher les potaches de gonfler économiquement leurs blagues trop souvent plates à leur gré.

Candeur administrative ! Ne reste-t-il pas la feuille de noyer, le sarment de vigne sauvage, et la bonne vieille baleine de parapluie ? 

« Ma revue. » Paris, 1908.