Palais de l’Elysée

Les N et tes aigles de l’Elysée 

Publié le Mis à jour le

ElyséeM. Loubet vient de prendre définitivement possession du Palais de l’Elysée. On rapporte à ce propos l’anecdote suivante qui date du temps où M. Thiers prit possession du home présidentiel.

M. Thiers, en arrivant à l’Elysée, fit entièrement modifier l’aspect de l’intérieur du Palais. Il alla même jusqu’à demander la disparition des insignes napoléoniens qui ornaient les serrures et les poignées des fenêtres de l’Elysée. Il s’adressa à l’architecte du palais et lui dit :

 Ne pourriez-vous pas monsieur faire enlever ces N et ces aigles ?
— Oui, monsieur le président, mais cela exigera plusieurs mois et, de plus, coûtera près de cent mille francs.
— C’est à la fois long et cher, répliqua M, Thiers. Bah ! n’en parlons plus !

Il n’y a pas longtemps que les N ont disparu sur les douze cents serrures qui se trouvent a l’Elysée. Ce fut M. Félix Faure qui fit exécuter cette petite opération.

« Arcachon-journal. » 1899.
Peinture : Henri Courvoisier-Voisin.

Publicités