Sandringham

Gare là-dessous !

Publié le

georges-V

Le prince de Galles, dont les chutes de cheval se multipliaient avec une régularité qui engendrait une certaine monotonie, va transporter ses exploits sur un autre théâtre. 

On nous crie en effet sur tous les tons qu’il se prépare pour le brevet d’aviateur (catégorie A) qui lui donnera le droit de piloter n’importe quel avion. Deux terrains d’atterrissage, spécialement réservés pour lui, sont en construction à Windsor et à Sandringham. 

Heu !… Deux parachutes spéciaux seraient peut-être plus utiles. 

« La Revue limousine. » Limoges, 1929.