signature

Autres temps, autres moeurs

Publié le Mis à jour le

egypte-antiqueLes Egyptiens pouvaient emprunter de fortes sommes en déposant le cadavre de leur père entre les mains de leur créancier. Néanmoins, ils se couvraient d’infamie s’ils ne retiraient pas au bout d’un certain temps ce gage vénéré. 

Au Moyen Age, on mettait sa moustache en dépôt, et l’on obtenait de l’or sur cette simple garantie. Honte jusqu’à la mort pour celui qui n’eût pas racheté sa moustache. 

Aujourd’hui il suffit de donner sa signature, c’est-à-dire de tracer quelques signes bizarres, et l’on est tout aussi engagé que l’étaient autrefois l’Egyptien, l’homme du Moyen Age. 

« Ma revue. » Paris, 1907.

Publicités