taxamètre

L’Auvergne et le taxamètre 

Publié le Mis à jour le

taxamètreOn nous assure… je ne garantis pas la chose, mais, vraiment, il faudrait qu’elle soit vraie, tellement elle est jolie, que l’Auvergne n’est pas du tout contente de la création du taxamètre

Serait-elle donc ennemie du progrès, allez vous me dire ? Pas du tout, l’explication en serait beaucoup plus simple. Il paraîtrait que la grande majorité de nos cochers vient d’Auvergne, et quand un cocher auvergnat rencontre un gars du pays, il n’hésite pas, en bon compatriote, à le voiturer à « l’œil !… »

N’hésitait pas jadis, car c’était la chose du monde la plus facile avec l’ancien système. Mais, désormais, quand un client sera dans une voiture, le cocher, muni d’un taxamètre, sera forcé, même si c’est un Auvergnat, d’abaisser son drapeau, de mettre sa machine en mouvement, de telle sorte que, le soir, il devra donner à la Compagnie la pari de recettes lui revenant… Vous pensez bien qu’il ne pourra consentir à un tel sacrifice. Alors, finies ces bonnes petites « balades a l’œil » ! 

Je demande à nos amis d’Auvergne quelle créance il faut ajouter à cette historiette. 

« Touche-à-tout. » Paris, 1904.

Publicités