Texel

Fugue

Publié le Mis à jour le

karel-dujardinKarel Dujardin, peintre d’Amsterdam, travaille dans son atelier. Son ami entre :

 Karel, je viens te dire adieu. Je pars, un navire mouillé dans le Texel m’emmène en Livourne.

Le peintre, en robe de chambre, accompagne le visiteur jusqu’à la porte donnant sur le quai d’un canal. Une barque attend le voyageur. 

 Si tu me reconduisais jusqu’au navire ?
— En robe de chambre ?
— Qu’importe !

Ils partent, se plongent dans une conversation si passionnée que Dujardin monte à bord pour la terminer, quitte à débarquer dans la première barque de rencontre. Mais le capitaine refuse de stopper. Karel Dujardin gagna ainsi l’Italie et y demeura.

Au dîner, sa femme l’attendit en vain, mais ne montra nul regret de son absence. Les deux époux ne se revirent jamais plus.

Illustration : Karel Dujardin (autoportrait).