vache

Une machine moderne

Publié le Mis à jour le

 

julien-dupré

Il parait qu’on vient d’expérimenter eu Suisse une machine qui permet de traire automatiquement une quarantaine de vaches à la fois et d’amener leur lait dans un seul récipient.

Il y aurait là, pour les établissements agricoles où les vaches sont nombreuses, la possibilité d’une grande économie de temps. Mais les artistes et les amateurs de simplicité champêtre regretteront toujours le spectacle de la fermière faisant jaillir sous ses doigts le lait tiède et crémeux.

« Le Petit Français illustré. » Paris, 1891.
Peinture de Julien Dupré.

Publicités

La vache mère d’un ours

Publié le Mis à jour le

vache

M. Rey, artiste du Gymnase, écrit des Grandes-Dalles une lettre reproduite par plusieurs journaux :

« J’ai l’honneur de vous communiquer un fait extraordinaire, dont j’ai été témoin et dont cinq cents personnes pourraient certifier l’exactitude. Depuis vingt-quatre heures, un propriétaire d’ici, M. Côme, attendait au delà des délais naturels que sa vache, une bête superbe, lui donnât un veau. Il dut se résigner à faire faire l’opération césarienne par un vétérinaire.

Devinez ce qui vint au monde ? Un ours ! un ours magnifique et parfaitement conditionné, un ours pesant au moins 100 kilos, armé de redoutables dents et recouvert d’un poil touffu.

« Le propriétaire se souvint alors qu’un mois après que sa vache était pleine, un montreur d’ours avait donné devant sa porte et sous l’oeil de sa vache une représentation aux dames de la ville. »

« La Revue des journaux. »  Paris, 1885.

Le lait de Montmorency

Publié le Mis à jour le

ânesses-vache

On lisait, il y a quelques années, dans un des villages de la vallée de Montmorency, l’enseigne suivante qui nous a paru digne d’être conservée :

Ici on vend d’excellent lait d’ânesse, tout chaud et naturel, tel qu’il sort du pis de la vache.

« Chroniques. »  Paris, 1849.