Waikato

Pâté colonial

Publié le Mis à jour le

cannibalisme

Le Wellington Evening Post du 15 décembre 1868 donne la nouvelle suivante : 

Le gouvernement a appris que le cannibale Tito-Kowaru, qui dépasse en scélératesse tout ce que l’on a pu voir jusqu’ici dans la Nouvelle-Zélande depuis le début de sa colonisation, a envoyé aux tribus intérieures de cette île un pâté fait avec la chair de nos pauvres compatriotes qui ont succombé à The-Front.

Il est à peine besoin de dire que cet acte horrible avait pour but d’influencer la férocité des indigènes de l’intérieur, dont ce monstre appelle l’assistance. Quelques petites tranches de cet horrible mets sont parvenues jusqu’au district de Waikato, et l’on en a vu parmi les tribus qui habitent le voisinage du lac Tanpo.