Wye Valley

Un tigre échappé

Publié le Mis à jour le

tigreOn annonce du Ladnorshire que, depuis 15 jours, tout le pays situé entre Builth et Llandrindod Wells, est en proie à une véritable terreur.

Un tigre échappé d’une ménagerie sème partout l’effroi et la dévastation. Sur un troupeau de cent trente moutons, auquel il s’est attaqué, l’autre jour, vingt-huit ont été mis à mort et deux chiens ont été dévorés. En outre, il a dépecé un cheval, un âne, un veau, huit chèvres, douze canards et cinquante-trois poules.

Les chasseurs de la région, réunis en bande, ont organisé une battue, mais le carnassier reste introuvable. Les écoles ont toutes fermé leurs portes, les fermes sont barricadées et mises en état de soutenir un siège, et les diligences refusent de faire le service à travers la Wye Valley. Il est question de réquisitionner une compagnie de fusiliers pour mettre à la raison ce tigre déchaîné.

Le dompteur n’en revient pas. Dans une interview, il a déclaré que « c’était la bête la plus douce de sa ménagerie et qu’il était presque timide » (sic).

Que serait-ce, justes dieux, si les collègues du tigre, qui n’ont ni sa douceur ni sa timidité, venaient à s’échapper ?

« Le Monde artiste. » Paris, 25 novembre 1900.
Peinture de Willem Sternberg De Beer.

Publicités